Vys

by Trobar

supported by
Maison Planàterre
Maison Planàterre thumbnail
Maison Planàterre De la musique sale et festive, entraînante au pas possible. Le cerveau, le coeur et les pieds s'échangent les mélodies rythmées au quart de tour. Bravo.
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $4 CAD  or more

     

1.
2.
3.
05:25
4.
5.
05:59

credits

released February 23, 2011

tags

license

all rights reserved

about

Trobar Québec

Trobar développe son art autour des contes et légendes, mais aussi dans une recherche de diversité. Le groupe combine donc festivité avec mélancolie pour former un metal trash drapé autant de mélodies que de lourdeur. À travers ses influences, Trobar arbore une sonorité unique relevant de sa motivation à dépasser ses limites à chaque nouvelle composition. ... more

contact / help

Contact Trobar

Streaming and
Download help

Track Name: L'Bottier du Lac
Dans un village éloigné
Y'avait un bottier, oh hé!
Sans cesse en train d'se torturer
Dans la poussière d'son atelier

Toujours enfermé dans sa hotte
Il fabriquait ses bottes
Que pouvait bien-t-il faire
Des fruits de son échoppe

Quand vient le ciel voilé
Dans une brume d'obscurité
Le bottier est épris
D'une douce euphorie
Les éclats de rire résonnent
Il voyage sur le rivage
Libérant d'leur sombre cage
Les espoirs de son ouvrage


L'artisan cachait un secret
Dont nul ne se doutait
Armé de sa botture
Il se glissait dans la nature

Les pêcheurs noyés de colère
Passaient leur temps à sacrer
À chaque fois ils pêchaient des bottes
Et le bottier, lui, fêtait son triomphe
Track Name: À L'Abordage
Nous sommes les brasiers de la mer
Naviguant sur les eaux agitées
À la conquête d'la providence
Brigands du Saint-Laurent
Le drapeau rouge flottera
Sur ce fleuve sacré
Leur présence nous calvertise
Purifions-les de leur bêtise


Hissez les voiles du navire
Décrochez les branles
Soyez sur la panne
Le trésor sera nôtre
Bientôt, vous pourrez prendre vot' pied
Brandissez vos armes
Et soyez prêts pour la bataille


Enfants de la liberté !
Nous sommes noyeurs de corruption
Détenteur d'la boisson
Oh! Nectar de destruction
Oubliez vos peurs
Buvez à même le tonneau
Il fait dévoiler la terreur
Décapiter nos bourreaux

Guidés par la rage
Ils quittent le rivage
Décrochent les amarres
Procèdent à l'abordage
La tempête commence
Le bois se fracasse
Sous les coups de canon
Les dieux décideront

Nous sommes révolutionnaires
Brûlons ce navire corsaire
Dans la débauche et la piraterie
Nous allons sauver la colonie
À l'horizon, le fleuve rougit
Il faut empêcher ces bâtards
D'voler et piller nos ports
Libérez ces eaux
De leur lourd fardeau!
Track Name: La Conquête du Houblon
La pénombre envahie les cieux
Bientôt, la source sera épuisée
Hâtons nous pour la grande crue
Avec espoir, elle sera éternelle

Sans regrets, sans foi, sans peur
Avançons malgré les embûches
Aussi douloureuse qu’elles soient
Nos peines seront récompensées


La moisson est bonne
Pas d’prières pour les barons
Pillons le houblon
Pour fermenter la boisson

Sur le chemin de la raison
Prenez votre poison
Tous vos tourments en prison
À la conquête du houblon!!!


Les portes de l’ivresse
S’ouvrent devant nos yeux
Ébahie, empruntons ce chemin
Sous peu, nous serons ivres et heureux

Rousse comme le sang qui a coulé
Blonde comme les champs de blé
Noire comme les profondeurs de la mer
Blanche comme les montagnes enneigées

Les tonneaux déboulent
Dans les pentes de la destiné
Soyez inspiré par l’écume
Qui orne la réussite de notre quête

Nous avons couronné
Nos chopes assoiffées
D’une mousse onctueuse
En l’honneur de vos pères
LEVEZ VOTRE PINTE !
Track Name: Groahhh !
Le rugissement du tonnerre
Nous suffit pour faire la guerre
Pas de louanges poétiques
Pour un dieu mélancolique
Nous sommes païens
Pas des crétins
On se bat pour notre honneur
Et pas pour nos erreurs


Chaque cri que nous poussons
Chaque chant de notre clan
Sont dédiés aux grands esprits
En leur nom levons nos pintes

On parle aux arbres
On frappe des pierres
On forge le fer
Pis on boit d'la bière
On chasse le jour
On danse la nuit
Puis on grogne
Quand vient la rage


Ils vivent de la misère
De ces pauvres paysans
Nous on vit de nous même
En chantant grossièrement
Des chansons folkloriques
En buvant de la bonne bière
En main, l'acier tranchant
En marche, Écoutant le vent

La forêt c'est notre abri
La rivière, notre robinet
On se nourrit de gibier
Qu'on a bien soigné
Pas besoin d'une prière
Pour régler les problèmes sur terre
Une bonne bière
Fait bien l'affaire